jeudi 23 mars 2017

Reportage. Résister et marcher pour la fraternité

           22 mars 2017 : Marche pour la fraternité

Charles Maurras, homme politique d'extrême droite et vichyste, les appelait « les 4 états confédérés ». Il s'agissait du « juif, du protestant, du franc-maçon et  de l'étranger  (métèque) », des «corps étrangers» au sein de la nation française qu'il fallait éradiquer pour lui rendre sa «pureté».

Marine Le Pen affiche ouvertement sa haine du musulman et son refus du métissage; quant à son père, il revendique sans sourciller son antisémitisme et son islamophobie.

Hier, 22 mars, ils (juifs, musulmans, protestants, catholiques, bouddhistes, orthodoxes, bahaïs, hindous, agnostiques, athées de Strasbourg) ont marché main dans la main, du Conseil régional jusqu'au Conseil de l'Europe. Une «Marche de la fraternité», initiée par «Comprendre & s'Engager», comme une claque à la figure de l'extrême droite raciste et identitaire qui abhorre la fraternité et la laïcité.

                            Marcheurs de la fraternité





video

               Quelques photos des marcheurs


video

Discours des représentants des cultes présents à la                                         
                                    manifestation





     
                      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire