dimanche 25 septembre 2016

Fête des associations-25 septembre 216

          Strasbourg : Fête des associations en image

 Associations membres du collectif Justice & Libertés et                               associations amies

video

                   

                    
                  Journée de fête et de percussion



jeudi 22 septembre 2016

Journée Internationale de la Paix-Strasbourg le 21 septembre 2016

Intervention du représentant du Comité Départemental du Bas-Rhin du Mouvement de la Paix (MVP) :

Pour cette manifestation, nous déclarons publiquement :

- OUI à la Paix
- NON aux guerres
- NON aux fabrications et ventes d'armes

Plutôt que vendre des armes, la France, devenue le 2ème vendeur d'armes au monde, ferait mieux de fabriquer et de vendre des locomotives, par exemple…

OUI c'est la PAIX dont nous avons besoin, pas de guerre.
Non à l'OTAN, machine de guerre occidentale qui ne devrait plus exister, et NON au surarmement nucléaire pour lequel la France veut engager 50 milliards d'euros dans les prochaines années.

Album photos  du rassemblement et des intervenants du MVP à Strasbourg, mercredi 21 septembre 2016

video

Vigilance info n° 84-septembre 2016

Vigilance info n° 84 - septembre 2016


Sommaire :
1  1 .    Les braconniers des idées d'extrême droite.
    Les deux piliers de la pensée identitaires

2. L'état d'urgence permanent, brasier du racisme, menace l'État     de Droit

jeudi 15 septembre 2016

Strasbourg-manifestation du jeudi 15 septembre. Ne jamais abandonner !

Le message des manifestants du 15 septembres 2016 contre la loi "Travail": ne jamais abandonner !

Le texte a été promulgué en août 2016. Mais, les salariés continuent le combat jusqu'à l'abrogation de la loi ou pour empêcher son application.

Le combat continue sur tous les fronts, y compris juridique. C'est une question de justice sociale. Les conquêtes sociales ne sont pas négociables.



Photos des manifestants combatifs

video

              Organisations syndicales et politiques présentes à 
                             la manifestation strasbourgeoise :


video

                     Défilé des salariés contre la loi "Travail"



Vidéo du défilé :

https://drive.google.com/file/d/0Bx4CaLMJthwIQXcwTlhrQWRUSTg/view?usp=sharing

jeudi 1 septembre 2016

Lettre ouverte à M. Beretz, président de l'UDS

   
           
Justice & Libertés
Collectif de vigilance contre l’extrême droite
      et pour le respect de l'Etat de Droit
                                                                                                                                                      
                              justiceetlibertes2@gmail.com
                                                                       http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.com

            
    Lettre ouverte à Monsieur le Président de l'UDS
       
                            Strasbourg, le 1er septembre 2016

Monsieur le Président de l'Université de Strasbourg,

Dans une lettre adressée à vos collègues, vous les invitez à assister, vendredi 16 septembre prochain, à une rencontre exceptionnelle : "Corps - Esprit - Sciences : conversations avec le Dalaï Lama".

Voici ce qu'écrit Laurent DISPOT, rédacteur à la Règle du jeu à Libération, à propos du Dalaï Lama :

Par Laurent DISPOT, rédacteur à la Règle du jeu. — 25 avril 2008 à 03:13 (Libération)
En juillet 1938 (anniversaire en 2008), un SS champion d'alpinisme est vainqueur de la face nord de l'Eiger, en Suisse : une «première». Il s'appelle Heinrich Harrer. Le récit de son exploit, et sa photo avec Hitler, sont aussitôt diffusés massivement en Europe et dans le monde par la machine de propagande de Goebbels.
Il s'est inscrit à la SA en 1933, à la prise de pouvoir par Hitler (trois quarts de siècle en 2008). Passé à la SS, il est un favori du Reichsführer Heinrich Himmler.
Quelques mois après, autre «première» : ses camarades SS et lui-même sont vainqueurs des synagogues brûlées et des familles juives terrorisées, sur tout le territoire de l'Allemagne, lors de ce qu'ils nomment par dérision «la nuit de Cristal», le 9 novembre 1938.
Pendant que les Juifs passent à la nuit et au brouillard, Harrer est investi d'une mission par Hitler et Himmler en personnes : s'infiltrer au Tibet, en accord avec les ministres régents du dalaï-lama enfant, pour devenir précepteur de celui-ci. En pleine guerre d'agression contre la Chine japonaise, il s'agit de conquérir Lhassa comme nœud stratégique sur l'axe Berlin-Tokyo.
2008 est l'anniversaire de la «reconnaissance» par Hitler en 1938 de la stratégie de morcellement de la Chine menée par le Japon. Autrement dit la Mandchourie occupée par l'envahisseur fasciste.
Heinrich Harrer a accompli sa mission de confiance hitlérienne, malgré la défaite militaire de1945, en la transformant en un logiciel pseudo «spirituel» installé dans des têtes affamées de servitude.
Son rapport de mission, Sept ans au Tibet, était bourré de mensonges grossiers et de fascination pour le «Führerprinzip» impitoyable du théocratisme lamaïque. Il a été transformé en film de propagande mondiale, en 1997, par le cinéaste français Jean-Jacques Annaud. Sept ans au Tibet, produit à Hollywood n'était qu'un «Bienvenue au nazi chez les Tibétains» avec dans le rôle du «gentil SS» un Brad Pitt aux cheveux très blonds, aux yeux très bleus, assorti de tout plein de beaux drapeaux à croix gammée.

A la mort de Harrer en 2006, et encore ces jours-ci, le dalaï-lama a diffusé de ce SS une apologie sans réserves : c'est-à-dire sans les mots «nuit de Cristal», «Himmler», «Hitler», «Juifs». Où qu'un SS ait été en mission, il était à Auschwitz. Il n'y a pas de «voie médiane» entre les Juifs martyrs dès 1938 et le champion nazi de 1938 encensé par le dalaï-lama en 2008.
L'«Océan de Sagesse» ne doit pas servir à noyer le poisson de la mémoire et de l'histoire : à relancer en contrebande le «Hitler connais pas» et «la Shoah détail de la Seconde Guerre mondiale». Le négationnisme n'est pas soluble dans les neiges éternelles. Le maître (spirituel) a eu ce maître (d'école). Il lui reste fidèle. Il y met son honneur. Sur le ceinturon des SS figurait la devise : «notre honneur est notre fidélité». Le dalaï-lama met, depuis soixante ans, son point d'honneur à ne pas parler de la mission au Tibet confiée en 1938 à son précepteur par Hitler et Himmler, ni des motifs mystiques, racistes et stratégiques de cette mission.

Il pourrait invoquer son enfance, regretter d'avoir été manipulé par un plan des nazis et de leurs alliés japonais : ceux qui violaient Paris, Oradour, Tulle ; ceux qui violaient Nankin. Au lieu de cela, il traite la destruction des Juifs d'Europe de rétribution, forcément juste, de fautes antérieures : il jette la Shoah à la poubelle du «karma». Et il ne cesse de ressasser son remerciement à un SS d'avoir été son «initiateur à l'Occident et la modernité» .

En acceptant ce discours, des Occidentaux et des modernes se font citoyens du déshonneur. »
Nous constatons et dénonçons le fait que vous vous désolidarisez des valeurs du siècle des Lumières et de la Révolution française portées par l’Université de Strasbourg dont vous êtes encore le Président.

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, nos sincères salutations.

samedi 20 août 2016

Communiqué du MRAP, comité local. Halte aux agressions antisémites

Comité de Strasbourg
Maison des associations 1a, place des Orphelins 67000 Strasbourg
Site et contact : mrap-strasbourg.org
Tél. : 06 78 29 73 43

   Strasbourg : Halte aux agressions antisémites !

C'est avec stupéfaction que nous avons appris qu'un homme de 62 ans portant une kippa a été agressé à l’arme blanche le 19 août près du centre-ville de Strasbourg. Notre pensée va d'abord à la victime, à qui nous souhaitons le meilleur rétablissement possible, ainsi qu’à sa famille. Nous leur faisons part de toute notre sympathie. 

Au-delà des antécédents psychiatriques très graves de l'agresseur, la nature antisémite de cet acte est avérée. 

Le comité de Strasbourg du MRAP condamne l’antisémitisme et plus généralement le racisme, quel qu’il soit, et d’où qu’il vienne. Il agit, autant qu’il peut, contre tout amalgame et pour l’amitié entre les peuples.  

Strasbourg, le 20 août 2016