dimanche 19 mai 2019

Reportage. Samedi 18 mai 2019. Marche : uni-e-s contre le racisme, de Thal-Marmoutier Zoebersdorf,

(Première partie du reportage)

De Thal Marmoutier à Zoebersdorf

Une marche contre le racisme
Rien ne peut justifier le racisme sous toutes ses formes

 Tous les actes et comportements racistes quelles qu’en soient les raisons doivent être combattus, dénoncés, juridiquement condamnés. Il ne s’agit pas de morale, qu’elle soit d’essence laïque ou religieuse, il s’agit d’affirmer qu’une société humaine ne peut se construire sur la haine de l’autre, sur l’exclusion, la xénophobie.

C’est le but de cette marche qui s'est déroulée, samedi 18 mai 2019 de Thal Marmoutier à Geiswiller-Zoebersdorf


L'album photo.Clic ([ICI])

Discours de Soeur Martine (la supérieure du couvent des petites soeurs franciscaines de Thal-Marmoutier) et de Monsieur Jean-Claude DISTEL, Maire de Thal. Clic ([ICI])

Vidéo de la Marche Thal-Schwenheim. Clic ([ICI])

Discours de Monsieur Gabriel OELSCHLAEGER, Maire de Schwenheim. Clic ([ICI])

Marche vers le cimetière juif de Schwenheim. Clic ([ICI])

Discours de Monsieur Gabriel OELSCHLAEGER, Maire de Schwenheim au cimetière juif. Clic ([ICI])

Sur le site internet des DNA: https://www.dna.fr/actualite/2019/05/18/une-centaine-de-personnes-defilent-contre-le-racisme-entre-thal-marmoutier-et-zoebersdorf

Dettwiller :


Discours de Monsieur Claude ZIMMERMANN, Maire de Dettwiller. Clic ([ICI])

Théâtre du Potimarron (1)

Pour voir la pièce, Clic ([ICI])

Théâtre du Potimarron (2)
Pour voir la pièce, clic ([ICI])

Geiswiller-Zoebersdorf :


Discours de Monsieur Jean-Georges HAMMANN, Maire de Geiswiller-Zoebersdorf. Clic ([ICI])






mercredi 1 mai 2019

Reportage. Défilé du 1er mai 2019 à #Strasbourg

Le 1er mai 2019, ensemble, résolus et engagés dans les mobilisations
Le 1er mai est une journée d’action et de mobilisation internationale pour les droits des travailleur-se-s, le progrès social, la paix et la solidarité.

Dans la continuité des nombreuses luttes menées, il s’agit de poursuivre et amplifier les batailles pour que les urgences sociales et climatiques soient enfin prises en compte par le gouvernement et le patronat.

Aujourd'hui, 9 millions de personnes vivent avec des revenus en dessous du seuil de pauvreté dont 6 millions sont privé-e-s d’emploi, et de nombreux-ses jeunes sont en situation de précarité. (Pour lire l'article, clic ([ICI])


Album photos. Clic ([ICI])


Vidéo du défilé du 1er mai 2019. Clic ([ICI]). Ou, le lien direct :
 https://drive.google.com/file/d/1kQcgYQfHi9Qdvpb_vfD1RQ5ADlwkga4K/view?usp=sharing

samedi 20 avril 2019

Reportage. NON à l'emprisonnement des enfants palestiniens. Rassemblement du 20 avril 2019, place Kléber


A l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens

Israël est le seul pays au monde à poursuivre systématiquement, chaque année, entre 500 et 700 enfants devant les TRIBUNAUX MILITAIRES sans aucun respect des droits fondamentaux à un procès équitable.

Depuis début 2018, plus de 900 enfants palestiniens âgés de moins 18 ans de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem-Est ont été arrêtés et, selon les statistiques de mars 2019 d’ADDAMEER (organisation palestinienne de soutien aux prisonniers et aux droits de l’homme), 205 enfants sont toujours en détention, dont 32 ont moins de 16 ans.

Rassemblement samedi 20 avril 2019 - place Kléber, pour dire NON à l'emprisonnement des enfants palestiniens par l'Etat d'apartheid.


Album photos du rassemblement du 20 avril 2019. Clic ([ICI])


Vidéo : NON à l'emprisonnement des enfants palestiniens. Clic ([ICI])

Interview de Perrine, porte-parole du CJACP.

Interview de Yasmina





samedi 13 avril 2019

Reportage. Manifestation pour les libertés publiques et le droit de manifester

Vivre et non survivre
Un nouveau seuil a été franchi dans la dérive autoritaire du gouvernement. Après l’inscription de l’état d’urgence dans le droit commun, l’adoption du projet de loi "anti-manifestant·e·s” qui accroît les mesures liberticides vis-à-vis des manifestant·e·s, et des Gilets Jaunes, nous apprenons que l’exécutif souhaite mobiliser les militaires de l’opération Sentinelle pour intervenir face aux mobilisations sociales. Un Etat de droit, une démocratie, la République ne sauraient accepter que l’armée se retrouve face au peuple, comme s’il était un ennemi, comme si la guerre civile était déclarée. Pour lire la suite de l'appel, clic ([ICI])



Album photos de la manifestation. 
Clic ([ICI])


Interview d'Esther Bauer, syndicaliste
Clic ([ICI])


Défilé du samedi 13 avril. Clic ([ICI])