samedi 5 août 2017

Reportage : Rassemblement de soutien à Cédric Herrou et à l'association "Roya citoyenne"-Nice le 4 août 2017

Extrait du tract diffusé par les syndicats appelant au rassemblement du 4 août 2017 à Nice.

«Nous constatons, depuis quelques semaines, que l'acharnement policier et judiciaire du pouvoir sur les citoyens solidaires (membres ou non de l'Association Roya Citoyenne) qui portent assistance aux exilé-e-s circulant dans notre département, s'intensifie et plus spécifiquement sur Cédric HERROU.

Nous demandons à l'Etat qu'il prenne ses responsabilités :

- que le droit et les lois françaises, européennes et internationales soient appliquées sur le territoire des Alpes-Maritimes.

que M. le Préfet fasse cesser les actions illégales de reconduite à la frontière des mineurs isolé-e-s et des demandeurs d'asiles.


                        Ci-dessous Album photos

      https://goo.gl/photos/n3JTGYY3J5nDRGDeA

                           Vidéo du rassemblement

video

                  
         Discours : «Le Général De Gaulle, premier des réfugiés»

video


                Discours : «Les réfugiés et le rôle de la SNCF»

video


dimanche 2 juillet 2017

Reportage : Manifestation parisienne du 1er juillet 2017 - Non à l'Etat d'urgence permanent

Commune des dispositions liberticides de l’état d’urgence pourrait être définitivement adopté courant juillet. C’est pourquoi les organisations sous signées (consulter le communiqué posté sur le blog le 28 juin) appellent à une marche demain 1er Juillet, pour alerter des dangers pour les libertés de tous et toutes de cette première loi présentée au Sénat, selon la procédure d’urgence dès le 17 juillet.
Ci-dessous un court compte-rendu de la manifestation du 1er juillet à Paris contre l'Etat d'urgence permanent.




           Discours de Laurence (Syndicat de la Magistrature)

video

        Discours de Florian (Syndicat des Avocats de France)

video

                              
                      Album photos


                                Vidéo du défilé

                                        
                                                  Les slogans

video


mercredi 28 juin 2017

Samedi 1er juillet à Paris contre l'instauration d'un Etat d'urgence permanent !

Justice & Libertés participera à la manifestation parisienne du samedi 1er juillet contre l'Etat d'urgence permanent


mardi 27 juin 2017

Reportage : Solidarité migrants - Rassemblement devant l'Assemblée Nationale le 27 juin 2017

       Non, la solidarité n'est pas un délit

Tous les jours des exilés, femmes et hommes, fuyant guerres, violences, dictatures, misères…, traversent la Méditerranée. Beaucoup y meurent. Les autres espèrent pouvoir trouver asile en Europe. Certains cherchent à venir en France.

Afin d’interpeller les député-e-s sur le sort des migrants, nous avons organisé un rassemblement de solidarité avec les migrants, mardi 27 juin 2017, place Edouar Herriot, en face de l'Assemblée Nationale.
                  une image du rassemblement


                 Album du rassemblement 

                                       Une vidéo du rassemblement

video

Discours de Nathalie, déléguée générale d'Emmaüs international



video

      Interview d'Eric Coquerel, député de La France Insoumise 
           


video
                 

mercredi 14 juin 2017

Non, la solidarité n'est pas un délit ! Communiqué de presse, le 14 juin 2017

Sur France culture :

https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/calais-mon-amour

Béatrice habite à côté de Calais. Ancienne militante du Front national, sa vie a basculé le jour où elle a découvert la jungle et ses réfugiés.
Parmi eux, Mokhtar, un réfugié iranien dont elle tombe, comme lui, immédiatement amoureuse. Aujourd'hui mise en examen pour l'avoir aidé à passer en Angleterre, Béatrice raconte son histoire et leur amour, aussi sincère qu'inattendu.


L’AEDH lance un appel pour le respect de la démocratie et des droits de l’Homme partout en Europe

http://www.aedh.eu/L-AEDH-lance-un-appel-pour-le.html

mercredi 31 mai 2017

Menaces sur le droit de manifester en France


L’ÉTAT D'URGENCE DÉTOURNÉ POUR 

RESTREINDRE LE DROIT DE MANIFESTER

En France, sous l'état d'urgence, 155 manifestations interdites en 18 mois

Depuis novembre 2015 et les terribles attentats qui ont touché la France, l’état d’urgence a été instauré et renouvelé à cinq reprises.

Alors que son objet est de prévenir de nouvelles attaques, les mesures de l’état d’urgence ont été utilisées pour interdire 155 manifestations.


Tous les 3 jours environ, une manifestation est interdite en France sous ce prétexte. Par ailleurs, 595 interdictions individuelles de manifester ont été ordonnées par les préfectures en France, sous l’argument de prévenir les violences lors des manifestations, alors que le plus souvent il n’existait que peu ou pas d’éléments démontrant que ces personnes auraient participé à des violences.



Rapport d'Amnesty International

3 vidéos pour expliquer les menaces qui pèsent sur le droit de manifester en France :

https://www.youtube.com/watch?v=DZGf9ZcuiRs

https://www.youtube.com/watch?v=5bJf9SGbS9E


samedi 6 mai 2017

Reportage. Manifestation contre la banalisation du Front national. Strasbourg, le 5 mai 2017.

     Strasbourg, Vendredi 5 mai

Manifestation contre la banalisation du Front national,
à l'initiatives des intermittent.e.s du spectacle. Avec la participation active de la Coordination Intermittents et Précaires Alsace (CIP).

           Sélection de photos de la manifestation


Album de photos de la manifestation :  https://goo.gl/photos/d27aW78sz4Bk3Vfm8

Discours de Marion Grandjean



                                              video


Le front national, raciste, sexiste, fasciste, la jeunesse t'emm....

video


C'est falafel à la cantine

video

                                               
  Discours d'Alfred Zimmer, représentant du MRAP Strasbourg





                                           video

        Vidéo - Nous sommes tous des enfants d'immigrés


                                             video

lundi 1 mai 2017

Reportage : Premier mai antifasciste à Strasbourg

Avec Marine Le Pen, c'est le nationalisme étriqué et raciste, la «préférence nationale», le «droit du sang», la haine de l'«Autre», la stigmatisation des citoyens de confession musulmane, thèmes puisés dans l'artillerie pétainiste. Laisserons-nous ces ennemis jurés des travailleurs prendre le  pouvoir ? 

Nous ne pouvons compter que sur nous mêmes. Comme ses prédécesseurs, le pouvoir actuel s'est mis corps et âme au service de la Finance, il a installé l'état d'urgence permanent, ce qui a permis au préfet du Bas-Rhin de réprimer la manifestation anti fasciste du 23 avril dernier qui se dirigeait vers la place Kléber, alors que le préfet avait donné son accord à la tenue du rassemblement antifasciste place Kléber.

                      Quelques photos de la manifestation


video

                    Une courte vidéo de notre manifestation

video
                                                 

samedi 8 avril 2017

Reportage : Les nouveaux visages du fascisme-soirée antifasciste franco-allemande du 7 avril 2017

C'est depuis le congrès de Tours des 15-16 janvier 2011 que le «fascisme nouveau» a remplacé, au Front national, le vieux fascisme de Jean-Marie Le Pen. L' «ancien», «antisystème» était ouvertement antisémite, fasciste et antirépublicain.
Le «nouveau», représenté par Marine Le Pen, également «antisystème», se dit «républicain», débarrassé de l'antisémitisme, respectueux de la devise de la République et de la laïcité.
Y a-t-il une vraie différence entre le père et la fille, partisans de la «préférence nationale» et qui partagent la haine de l' «Autre», l'immigré venu de l'extérieur, qualifié d' «ennemi» ?

          Jacqueline a chanté quelques chansons de Jean Ferrat


video

Intervention de Paul Bauer, représentant de DIE LINKE . Kehl



Intervention du porte-parole de Justice & Libertés





jeudi 23 mars 2017

Reportage. Résister et marcher pour la fraternité

           22 mars 2017 : Marche pour la fraternité

Charles Maurras, homme politique d'extrême droite et vichyste, les appelait « les 4 états confédérés ». Il s'agissait du « juif, du protestant, du franc-maçon et  de l'étranger  (métèque) », des «corps étrangers» au sein de la nation française qu'il fallait éradiquer pour lui rendre sa «pureté».

Marine Le Pen affiche ouvertement sa haine du musulman et son refus du métissage; quant à son père, il revendique sans sourciller son antisémitisme et son islamophobie.

Hier, 22 mars, ils (juifs, musulmans, protestants, catholiques, bouddhistes, orthodoxes, bahaïs, hindous, agnostiques, athées de Strasbourg) ont marché main dans la main, du Conseil régional jusqu'au Conseil de l'Europe. Une «Marche de la fraternité», initiée par «Comprendre & s'Engager», comme une claque à la figure de l'extrême droite raciste et identitaire qui abhorre la fraternité et la laïcité.

                            Marcheurs de la fraternité





video

               Quelques photos des marcheurs


video

Discours des représentants des cultes présents à la                                         
                                    manifestation