jeudi 31 mars 2016

lundi 28 mars 2016

L'horreur à Bruxelles-Communiqué


   
          
                 Justice & Libertés
       
                    Collectif de vigilance contre l’extrême droite
                            et pour le respect de l'Etat de Droit
                                                                                                                                                      
                         justiceetlibertes2@gmail.com
                                            http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.com

                            Communiqué

                                                    Strasbourg, le 28 mars 2016


                         L'horreur à Bruxelles

Mardi 22 mars 2016, Bruxelles a été frappée par une série d'attentats commis à l'aéroport de Bruxelles et dans la station de métro Maelbeek, au cœur du quartier européen. On dénombre 35 morts et 250 blessés. Les attentats ont été revendiqués par l'organisation Etat islamique (EI), organisation djihadiste, esclavagiste et violente qui a déjà frappé Paris à deux reprises, causant la mort de dizaines de personnes.

Nous présentons d'abord nos sincères condoléances aux familles des victimes et leur manifestons nôtre grande sympathie.

La tuerie de Bruxelles montre une fois de plus que les assassins trouvent toujours la faille sécuritaire pour attenter à la vie de civils pacifiques et désarmés. Il est à souligner que les pays de l'Union européenne, en particulier la France, disposent des outils nécessaires à la défense des citoyens pour combattre les assassins qui se font exploser. Disons-le d'emblée, ils n'en ont cure de la déchéance de la nationalité.

Concernant la France, la loi de 1986 a créé la justice anti-terroriste. Celle de 1995 a créé le délit d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. La loi de 2001 permet de travailler sur le financement du terrorisme. Nous n'avons pas besoin de rajouter de nouvelles lois à celles existantes. L'état d'urgence n'est donc absolument pas nécessaire pour combattre la terreur de tueurs psychopathes qui, sous des prétextes fallacieux, attentent à la vie des gens.
 
Les tueurs à la solde de l'organisation Etat islamique se disent musulmans, alors que les autorités musulmanes condamnent les actes de terreur commis au nom de l'islam. Mais, à chaque assassinat au nom de l'islam, l'extrême droite et la droite décomplexée fustigent l'islam qu'ils confondent sans vergogne avec le djihadisme.

Oui, il faut tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité de nos concitoyens dans le respect de l'Etat de Droit et des principes républicains de séparation des pouvoirs. La suspension de l'autorité judiciaire au prétexte fallacieux d'augmenter l'efficacité des forces de sécurité fait tout simplement le jeu des assassins djihadistes partisans de l'application de leur loi prétendue divine, loi esclavagiste et obscurantiste, qui malheureusement continue encore à assassiner en Europe et ailleurs.
                                                                                                Comité de vigilance

vendredi 11 mars 2016

Samedi 19 mars-Journée internationale de lutte contre le racisme

                     

Justice & Libertés
       
               Collectif de vigilance contre l’extrême droite
                         et pour le respect de l'Etat de Droit
                                                                                                                                                      
                         justiceetlibertes2@gmail.com
                                            http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.com
                 
                      Appel à manifester
       Journée internationale de lutte contre le racisme

                        Strasbourg, le 19 mars 2016    

          Cette année, la lutte contre le racisme, qu'il émane de l'extrême droite ou du pouvoir actuel qui marche sur les plates bandes de la droite dure et de l'extrême droite, prend un relief particulier.

          Nous condamnons avec la plus grande fermeté le terrorisme et ses atrocités. Cependant, déchoir les binationaux de leur nationalité au motif de terrorisme, c'est banaliser la xénophobie, le racisme et les idées de l'extrême droite. Ce projet gouvernemental est une atteinte à la dignité et aux valeurs humaines.

          Nous refusons l'état d'urgence et sa prolongation qui bafouent l'égalité des droits et des libertés fondamentales pour tous les citoyens.

          Nous dénonçons les guerres menées par la France, comme par les autres puissances militaires, au Moyen-Orient et en Afrique. Ces guerres destructrices créent la misère, tuent des civils. Elles provoquent l'émigration de centaines de milliers de personnes au péril de leur vie. Elles deviennent alors victimes du fléau du racisme anti-immigré.

          Nous voulons une société plus juste et égalitaire au service de tous ses citoyens "sans distinction d'origine, de race et de religion" (Article 1er de la Constitution). Nous appelons à la mobilisation générale :
                                                                                
         Manifestation Place Kléber, Strasbourg
               Samedi 19 mars 2016 - 15 h


Signataires :

AMD (Amis du Monde Diplomatique)- APK (Amis du Peuple Kurde)- ATTAC Vosges du Nord- CJACP (Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine)- Comprendre et s’engager- DAL 67- FSU (Fédération Syndicale Unitaire)- Laïcité d’accord !- MRAP Strasbourg- PCF (Parti Communiste Français- Fédération du Bas-Rhin)- PG (Parti de Gauche)- Ras l’front- SE UNSA (Union Nationale des Syndicats autonomes)- Théâtre du Potimarron- UJFP (Union Juive Française pour la Paix)- UD UNSA. Europe Cameroun - Femmes du 3è Millénaire - Wietchip

mercredi 9 mars 2016

Strasbourg contre la loi El Khomri, le 9 mars 2016

 Des milliers de manifestants dans les rues de Strasbourg

video

                       Les jeunes en première ligne 

                      
                               ...Sinon, ça va péter

video

                   Les jeunes répondent résistance !

video

                                     Revolution !

video

                               "P" comme pourri...

video

                    
                              Khomri, si tu savais...

video






Vigilance info n° 80-mars 2016 - 13è année

François Hollande n'échappe pas à la tentation autoritaire. Depuis les attentas de janvier, il se prend pour le président de l' "union nationale", "rassembleur", celui qui transcende le clivage gauche-droite, mais plutôt de droite que de gauche. Ses conseillers n'hésitent pas à le dépeindre en "père de la nation" ! C'est la course à l'infantilisation des Français.


https://drive.google.com/file/d/0Bx4CaLMJthwITnE2Z0g3TE5OSjQ/view

dimanche 6 mars 2016

Goodyear : Oui à la liberté syndicale. Non à la répression

        Justice & Libertés
      
Collectif de vigilance contre l’extrême droite
            et pour le respect de l'Etat de Droit
                                                                                                                                                      
                         justiceetlibertes2@gmail.com
                                            http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.com
              
                        Communiqué

                                    Strasbourg, le 7 mars 2016

Oui à la liberté syndicale. Non à la répression

Huit anciens salariés de l'usine Goodyear à Amiens Nord (Somme) ont été condamnés par le tribunal correctionnel d'Amiens à deux ans de prison, dont quinze mois de sursis assortis d'une mise à l'épreuve de cinq ans. Leur "crime" : ils avaient retenu durant 30 heures deux cadres de leur entreprise menacée de fermeture.

Le comité bas-rhinois de soutien aux Goodyear, créé le mercredi 24 février 2016 à Strasbourg, relève à juste titre que "pour la première fois depuis un demi-siècle, un gouvernement a demandé que soient requises des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participé avec les salariés à des actions en vue d'empêcher la fermeture de leur usine."

Il est à souligner que le directeur des ressources humaines, le directeur de la production (retenus pendant trente heures dans les locaux de l'usine pneumatique) ainsi que l'entreprise, avaient renoncé à leur plainte. Mais, le parquet avait décidé de poursuivre les anciens salariés.

Pour les salariés et leur avocat, Fiodor Rilov, il s'agit d'une opération politique. Selon les salariés condamnés "le gouvernement a voulu faire de nous un exemple." Et dire aux gens :"Faites attention si vous vous battez pour votre boulot, regardez ce qui peut vous attendre."

Nous condamnons avec la plus grande fermeté la répression antisyndicale et nous apportons notre soutien plein et entier aux salariés de Goodyear, pris en chasse par l'injustice de l'état d'urgence, caractéristique d'un pouvoir au service du MEDEF.

La liberté syndicale est indissociable des libertés indispensables à la vie démocratique.


                                                          Comité de vigilance de Justice & Libertés