jeudi 1 décembre 2011


Justice & Libertés

Comité de vigilance contre l’extrême droite

et pour le respect de l’Etat de Droit

justiceetlibertes2@gmail.com

http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.com

Communiqué

Strasbourg, le 30 novembre 2011

La haine et la peur de l’étranger :

Diversion permanente de l’UMP et de l’extrême droite

Suite à la montée du chômage et au développement de la crise économique qui frappe la France et l’Union européenne, une fois encore, l’étranger devient la cible et le bouc émissaire du ministre de l’intérieur. Son objectif est de dévier l’attention des problèmes de la société que le pouvoir est incapable de résoudre.

Les mauvais choix fiscaux du pouvoir ont conduit à une situation catastrophique: la suppression de la taxe professionnelle (26 milliards d’euros), le paquet fiscal et autres cadeaux offerts aux entreprises du CAC 40 et aux foyers les plus riches ont privé l’Etat de 75 milliards d’euros de recettes fiscales. Depuis, les caisses de l’Etat sont vides et la rigueur budgétaire limite les rentrées fiscales. Le chômage augmente sans cesse depuis 2007, date d’accession de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. La France est officiellement en récession.

Quelles est donc la responsabilité de l’étranger dans les mauvais choix fiscaux du président dont l’objectif est d’augmenter le pouvoir d’achat des riches? Suite à la casse du service public et aux délocalisations à tout va, maintenant, tous les secteurs du pays «font beaucoup plus avec beaucoup moins».

La crise des années 1930 a livré les Juifs à la vindicte populaire dans toute l’Europe. Sommes-nous en train de revivre le même scénario avec l’étranger et, en l’occurrence, avec l’islam et l’«islamiste» donc «intégriste», soi-disant réticent à l’«intégration», donc bon à fustiger et à bannir?

Dans la bouche de l’UMP et de l’extrême droite les notions de laïcité et d’intégration, qui font partie des valeurs intangibles de la République, ont été dévoyées de leur sens pour servir à dénoncer et à dénigrer certaines communautés.

Gare à ces dérives permanentes. Gare à la diffusion de la haine et de la chasse à l’homme.
Justice & Libertés reste plus que jamais vigilant à ces dérives de type fasciste et n’hésitera pas à appeler les citoyens à réagir vivement aux dangers qui guettent la société et sa cohésion.

Comité de vigilance